• COCKPIT

[CES] Sony dévoile sa toute première voiture électrique : le concept Vision-S électrique

Quand on pense Sony en 2020, ce sont clairement des écrans de télévision ou la PlayStation 5 qui viennent à l’esprit. Et pourtant, c’est une voiture électrique qui a été la surprise de la conférence du géant japonais des technologies au CES 2020. Baptisé Sony Vision-S, ce véhicule est bien entendu un concept, censé montrer la contribution du groupe à la mobilité de demain. Lire : vous ne roulerez probablement jamais dans cette voiture. Il s’agit plus d’une concentration des technologies liées à l’automobile et à l’infodivertissement sur lesquelles Sony travaille depuis de nombreuses années.


Une démo des technologies Sony

D’ailleurs, pour les composants que le groupe ne fait pas, il s’est appuyé sur des partenaires industriels comme Bosch ou Magna, qui s’occupe de la motorisation électrique du véhicule. L’engin, qui faisait office de surprise de fin de conférence, n’a malheureusement pas été détaillé — on ne sait pas, par exemple, si son design général ou sa philosophie se retrouveront chez un partenaire.


Priorité aux écrans

Le style apparaît, lui, assez générique et évoque de nombreuses productions récentes, de la Tesla Model S à la Porsche Taycan, en passant par la Pinifarina Battista ou la Lucid Air. La patte Sony de cette Vision-S transparaît donc surtout dans l'habitacle, où les écrans de grande taille sont rois. Ils occupent en effet toute la largeur de la planche de bord, d'autant que les rétroviseurs sont remplacés par des caméras, et on les retrouve également aux places arrière. Le constructeur japonais affirme aussi avoir soigné la qualité de son installation audio, avec un son à 360 degrés et des haut-parleurs installés dans les sièges. Quant aux 33 capteurs embarqués, ils ne sont pas synonymes ici de conduite 100 % autonome puisque le discours se limite au niveau 2 : il faudra garder les mains sur le volant, rester vigilant et se limiter aux voies rapides.