Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

T: (+213) 023 60 21 68
E: cockpitdz@gmail.com

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

[CES] Sony dévoile sa toute première voiture électrique : le concept Vision-S électrique

Quand on pense Sony en 2020, ce sont clairement des écrans de télévision ou la PlayStation 5 qui viennent à l’esprit. Et pourtant, c’est une voiture électrique qui a été la surprise de la conférence du géant japonais des technologies au CES 2020. Baptisé Sony Vision-S, ce véhicule est bien entendu un concept, censé montrer la contribution du groupe à la mobilité de demain. Lire : vous ne roulerez probablement jamais dans cette voiture. Il s’agit plus d’une concentration des technologies liées à l’automobile et à l’infodivertissement sur lesquelles Sony travaille depuis de nombreuses années.


Une démo des technologies Sony

D’ailleurs, pour les composants que le groupe ne fait pas, il s’est appuyé sur des partenaires industriels comme Bosch ou Magna, qui s’occupe de la motorisation électrique du véhicule. L’engin, qui faisait office de surprise de fin de conférence, n’a malheureusement pas été détaillé — on ne sait pas, par exemple, si son design général ou sa philosophie se retrouveront chez un partenaire.


Priorité aux écrans

Le style apparaît, lui, assez générique et évoque de nombreuses productions récentes, de la Tesla Model S à la Porsche Taycan, en passant par la Pinifarina Battista ou la Lucid Air. La patte Sony de cette Vision-S transparaît donc surtout dans l'habitacle, où les écrans de grande taille sont rois. Ils occupent en effet toute la largeur de la planche de bord, d'autant que les rétroviseurs sont remplacés par des caméras, et on les retrouve également aux places arrière. Le constructeur japonais affirme aussi avoir soigné la qualité de son installation audio, avec un son à 360 degrés et des haut-parleurs installés dans les sièges. Quant aux 33 capteurs embarqués, ils ne sont pas synonymes ici de conduite 100 % autonome puisque le discours se limite au niveau 2 : il faudra garder les mains sur le volant, rester vigilant et se limiter aux voies rapides.

Une berline électrique offrant 400 kW de puissance

La Vision-S dispose par ailleurs d’une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques et visiblement mise au point par le constructeur Magma. Sony précise qu’on pourrait la retrouver sur d’autres types de voitures, et notamment les SUV. Le véhicule peut être mis à jour à distance. Le véhicule profite par ailleurs de sa propre application mobile.

La berline jouit d’un système à transmission intégrale, intégrant 2 moteurs et offrant jusqu’à 400 kW de puissance, soit 536 chevaux. Selon Sony, la Vision-S permet d’atteindre une pointe à 240 km/h et d’effectuer un démarrage de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes seulement. En revanche, le constructeur n’a pas précisé la capacité de la batterie ni son autonomie.


Commercialisation improbable

Il se dégage donc un certain réalisme de cette Sony Vision-S, qui dispose de partenaires prestigieux et souvent déjà bien implantés dans l'automobile comme Bosch, Continental, ZF, Nvidia ou Qualcomm. Il se murmure même qu'elle reposerait sur une plate-forme signée Magna, un équipementier habitué à produire des modèles pour de nombreux constructeurs, comme le duo BMW Z4 et Toyota Supra à l'heure actuelle. Mais pour l'heure, une commercialisation semble improbable : comme l'a prouvé l'arrêt du projet de voiture électrique Dyson, débarquer sur le marché automobile aujourd'hui demande des investissements énormes sans garantie de réussite. Cette Sony Vision-S semble donc surtout faire office de démonstrateur pour la marque nippone.



0