Ghana : présentation des premières VW montées localement

Le président du Ghana Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a dévoilé ce lundi [3 août 2020] les premiers véhicules VW assemblés dans la nouvelle usine d'assemblage VW au Ghana.


Le président Akufo-Addo lors de la cérémonie de dévoilement à l'hôtel Kempinski a déclaré que "c'est une bonne journée pour Mère Ghana". Il a aussi ajouter : « j’assure Volkswagen et son assembleur local au Ghana du soutien total du gouvernement dans la création d’un environnement favorable et d’un cadre incitatif pour faire de leur investissement un succès majeur », tout en assurant à Volkswagen Ghana que le gouvernement Ghanéen continuera à soutenir l’entreprise de diverses manières afin d’assurer la durabilité et la rentabilité de cette entreprise au Ghana.



Les modèles en cours d'assemblage des kits d’assemblage Semi Knocked Down (SKD) sont : Tiguan, Teramont, Amarok, Caddy, Polo et Passat.



Volkswagen AG a commencé à assembler des voitures au Ghana à la suite d'une interdiction partielle par le gouvernement des importations de voitures d'occasion qui fait partie des mesures politiques visant à transformer le pays en un centre automobile pour les 380 millions d'habitants de l'Afrique de l'Ouest.

Le constructeur automobile allemand assemblera dans un premier temps des véhicules par l'intermédiaire d'un partenaire local, Universal Motors Ltd., Thomas Schaefer, en direction de l'Afrique subsaharienne chez Volkswagen, a déclaré lundi lors d'un événement de lancement. L'installation vise une capacité entièrement installée de 5 000 voitures par an, a-t-il déclaré par vidéoconférence.


«Une fois que la politique aura été pleinement mise en œuvre et que des éléments tels que le financement des véhicules seront en place», le Ghana aura une capacité de 300 000 voitures neuves par an, a déclaré le PDG de VW Ghana, Jeffrey Oppong Peprah, lors de l'événement.

Nissan, Toyota, Suzuki et Renault font partie des constructeurs automobiles qui pèsent sur l'assemblage local de véhicules dans un pays où les voitures d'occasion représentent environ 70% des importations de véhicules. Le Ghana, qui a interdit l'importation de voitures d'occasion de plus de 10 ans en mai, veut tirer parti d'un accord de libre-échange continental pour devenir le centre de fabrication de l'Afrique de l'Ouest.

Alors que l'accord sur la zone de libre-échange continentale africaine est entré légalement en vigueur l'année dernière, le commerce qui devait commencer le 1er juillet a été retardé car la pandémie de coronavirus a retardé les négociations sur le commerce des marchandises, y compris les concessions tarifaires. Lorsqu'elle sera pleinement opérationnelle d'ici 2030, la ZLECAf pourrait être la plus grande zone de libre-échange au monde par zone, avec un marché potentiel de 1,2 milliard de personnes et un produit intérieur brut combiné de 2,5 billions de dollars.

Les véhicules font partie des principaux éléments de la facture d'importation du Ghana d'environ 12 milliards de dollars, a déclaré le ministre du Commerce Alan Kyerematen lors du lancement. «Il ne fait aucun doute que cet effort va nous aider à économiser de rares ressources en devises», a-t-il déclaré. «Cela crée également une opportunité pour nous de gagner des sommes importantes en devises.»



Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0