Industrie automobile en Algérie: le point

Mis à jour : mars 1

Monsieur le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Ferhat Ait Ali Braham fait savoir que le nouveau cahier des charges pour les usines automobiles sera officialisé fin avril 2020 et comprendra l'obligation de réalisation de la coque des voitures en Algérie, d'un apport minimum de 30% du montant du projet, d'un taux d'intégration de 30%, les véhicules diesel sont exclus, l'instauration d'une ''taxe locale''...

Pour ceux qui désirent continuer de travailler sur l'ancien cahier des charges, pourront le faire, mais ne bénéficierons plus d'aucun avantage et aide en la matière.


Ces décisions rentre la nouvelle stratégie de l’industrie automobile.

Globalement, le ministre a indiqué que :

"La refonte du CNI (Conseil National  d’Investissement) et du CPE (Conseil des Participations de l’Etat) est à l’ordre du jour. On s’atèle à revoir ces deux structures, revoir leurs statuts, leurs prérogatives et leur utilité", a-t-il déclaré dans un entretien à l’APS. "Si le résultat de l’évaluation est négatif, Il pourrait que les prérogatives du CNI soient transférées au CNES (Conseil National Economique et Social)", a-t-il avancé. En attendant, le CNI ne sera plus autorisé à émettre des résolutions relatives aux investissements, a-t-il précisé. "Des avantages douaniers ont été accordés dans le passé sur de simples résolutions du CNI. Pourtant ce sont des prérogatives que la loi ne leur accorde pas, des prérogatives qui relèvent du délictuel".

Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0