• COCKPIT

Juan-Manuel Fangio fut enlevé par les partisans de Fidel Castro à La Havane en 1958

Juan-Manuel Fangio quintuple champion du monde était surnommé " The Maestro". Une réputation qui fait de l'argentin une cible parfaite pour les causes en recherche de notoriété.

Ainsi en 1958, lors du deuxième Grand Prix de Cuba, dont il avait gagné la première édition l'année précédente, sur Maserati Fangio fût prix en otage pas les partisans de Fidel Castro , regroupés dans le Mouvement du 26 Juillet (M26) depuis déjà deux ans et qui tentaient de renverser le régime du général Fulgencio Batista.


"En kidnappant Fangio, coureur mondialement connu et idole des foules, les rebelles ont voulu attirer l'attention du monde sur leur lutte"

L'enlèvement s'est déroulé: "20h59, dans le hall du Lincoln Hotel: +Que personne ne bouge!+, hurle un homme. Il applique un revolver dans le dos de Fangio et lui dit: +Viens avec nous!'+. 21 heures: Fangio est poussé dans une auto qui disparaît. La police est alertée par le représentant de Fangio à Cuba. 23 heures: chasse à l'homme monstre. Les 24 coureurs internationaux (qui devaient courir avec Fangio le Grand Prix de la Havane) sont gardés par la police".


Le but des ravisseurs était donc double: attirer l'attention internationale sur leur lutte et sur l'état catastrophique du pays, et faire annuler le Grand Prix de Cuba pour discréditer Batista.

Le premier objectif fut atteint. Fangio ne resta leur otage que 26 h