Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

T: (+213) 023 60 21 68
E: cockpitdz@gmail.com

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

  • COCKPIT

L'Aston Martin DB5 de 007 volée en 1997

L’Aston Martin DB5 1965 est le modèle le plus emblématique du prestigieux constructeur anglais depuis qu’elle a volé la vedette aux côtés de Sean Connery alias James Bond dans le film Goldfinger. 3 exemplaires qui ont servis lors du tournage du film est Il y a eux deux versions de DB5, une avec les gadgets utilisés (exemplaire unique) par 007 dans le film et servant aux gros plans et ne roule pratiquement pas et une autre sans gadget (2 exemplaires) car le premier était trop lourd pour les scénes de poursuites.

La DB5 de James Bond est à l'origine rouge, mais elle est finalement repeinte dans une couleur appelée « Silver Birch » pour plus de discrétion. Les gadgets de cette DB5 sont les plaques d’immatriculation interchangeables escamotables (BMT 216A (UK), 4711-EA-62 (France), ou LU 6789 (Suisse), double mitrailleuse Browning 1919 calibre .30-06 Springfield derrière les clignotants avant, éperons télescopiques dans les roues arrière, jets d’huile ou de mur de fumée ou de chausse-trape arrière, siège passager éjectable, vitres et bouclier amovible arrière pare-balles, radar, GPS, radiotéléphone, télécopieur, refroidisseur de champagne dans l'accoudoir...



Suite à la promotion du film, la DB5 de 007 était devenue la voiture la plus célèbre du monde. Elle enchaine les plateaux promotionnels et la demande de présence pour la voiture se faisant de plus en plus forte, et Les 3 modèles du film remis par Aston Martin ne suffissent plus, la production commande 2 autres exemplaires et les équipe des gadgets. Au total, il y aurai eut 5 voitures officiels, mais chacune ayant une valeur différente selon sa participation dans le film et si les gagdets sont d'origines.



L'engouement autour du film étant retombée dans la fin des sixties, les voitures appartenant à la production sont vendues aux enchères. Le modèle unique qui était équipé des gadgets d'origines, fut démontée et voie ses gadgets lui être retirés car ils ne lui permettaient pas de rouler. Elle fut vendue comme voiture de collection. Erreur de la production qui lui ont enlevé sans le savoir une grosse valeur à la voiture. Son nouveau propriétaire lui réinstalle les mêmes gadgets mais qui ne sont plus d'origine, ce qui ne donne pas plus de valeur à la voiture. Se mêle ensuite une longue histoire entre les possesseurs de DB5 qui prétendent tous avoir la DB5 qui avec les gadgets qui à tourné dans le film et celle de la n'en avaient pas et les 2 autres de la relation presse. Aston Martin, grâce aux numéros de châssis désigna chacune d'elles a son propriétaire et la DB5 tant convoitée fût vendu par son propriétaire encore une fois au enchères en 1986 pour 250.000 dollars, Il l'a fait passer dans les galas pour lui faire remonter sa côte et la fait estimé dans les années 90 à 4.2 millions de dollars et signe un contrat d'assurance sur cette valeur, une somme énorme vu le prix acheté.

Mais en juin 1997, cette exemplaire fut volé dans un hangar d'aéroport en Floride USA où les voleurs ont fait sauter la porte du hangar et puis remorqué jusqu'en avion cargo, selon la police. Cependant, la police ne trouve pas de trace d'elle et elle n'est toujours pas retrouvé malgré une info en 2018 selon laquelle elle se trouve au Moyen Orient dans une collection privée. Quoi qu'il en soit, Art Recovery International (ARI), une société privée de services de récupération d'œuvres d'art offre encore une récompense de 1 million de dollar a celle ou celui qui lui permettrai de récupérer la voiture, chose que l'espion au service de sa Majesté m'a pas pu encore faire.

Valeur estimée en cas de retrouvaille : 10 millions de dollars.


En 2019, Aston Martin annonce qu'elle va produire encore 25 répliques de cette BD5 avec ses gadgets. Pour se l'offrir, la facture est estimée à 3,68 millions d'euros, mais ne seront pas homologués pour la route.

Les premiers véhicules, produits à l’usine de Newport Pagnell, au centre de l’Angleterre, l’usine originale de la DB5, doivent être livrés en 2020.

0