• COCKPIT

La Mina 4 : le prototype de la voiture algérienne électrique | 1967

Mis à jour : 28 nov. 2020

Moins de un mois après le décret créant la SONACOME (SOciété NAtionale de COnstruction MÉcanique), une autre annonce créée l'enthousiasme des autogestionnaire Algériens en présentant à la presse locale, le 23 septembre 1967, au niveau des locaux du carrossier El-Mokraniun, le prototype de voiture électrique algérienne. Au lendemain, le journal El Moudjahid écrit à la Une de son édition du 24 au 25 septembre 1967: ''Voici la première voiture algérienne'', et reprend ensuite la déclaration du secrétaire général de l'UGTA, lors de la présentation du prototype: ''la Mina 4 est une victoire des travailleurs de l'Autogestion''. Et oui, les grosses annonces de l'époque étaient de mise.


Ce véhicule aux faux airs de Citroën Méhari, est équipé d'un moteur électrique d'une puissance fiscale de 5 Cv avec une charge utile de 300 kg en traction intégrale. Elle à été conçue par huit jeunes techniciens algériens travaillant pour l'entreprise autogérée El-Mokrani, ce qui de quoi aurait du être le point de départ d'une industrie automobile algérienne, mais elle fût l'effet d'un pétard mouillé et les dirigeants de l'époque ont décidés de prendre une autre voie qu'on vous racontera prochainement sur COCKPIT.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout