• COCKPIT

La Porsche Typ 64 : la première Porsche

Considérée comme la première Porsche, la Typ 64 est une voiture de course développée en 1938. Hélas, le cours de l’histoire ne verra jamais la voiture courir sur la course pour laquelle elle avait été développée mais l’histoire la retiendra comme la voiture posant les prémices d’un constructeur allemand à la renommée mondiale…



A la fin des années 1930, l’Allemagne est sous gouvernement nazi depuis de nombreuses années déjà, la politique d’Hitler est alors de promouvoir son idéologie au travers des sports afin de rayonner dans le monde. Déjà, en 1936, les Jeux Olympiques avaient été utilisé comme un important vecteur de la propagande nazie, puis, quelques mois plus tard, le gouvernement allemand finance le sport automobile au travers de ces deux constructeurs : Mercedes et AutoUnion. Les étoiles d’argent naissent alors et ont pour mission de remporter des Grands Prix et abattre les records de vitesse.


Pour promouvoir la KdF-Wagen, Ferdinand Porsche a l’idée de développer sur cette base une voiture de sport, la VW 60K10RekordWagen (appelée aussi Porsche Type 60K10). Mais quand il soumet l’idée aux pontes du Reich, celui-ci se fait réprimander : la voiture populaire devait être sa priorité pour répondre aux attentes des allemands, le sport automobile est déjà bien lotis avec les Mercedes et AutoUnion. Mais quelques temps plus tard, Ferdinand Porsche reçoit courant 1938 l’autorisation de développer la voiture sportive qu’il projetait, trois exemplaires sont alors commandés.


Toutefois, si Porsche est autorisé à développer son projet, la voiture devra être prête pour le mois de Septembre 1939 afin de participer à la course Rome-Berlin, et un seul résultat est envisageable : la victoire. A défaut, la propagande servant à démontrer la supériorité allemande aurait été veine et ce projet n’aurait été que du temps et de l’argent de perdu. Aussi, cette course Berlin-Rome était organisée par l’Allemagne et devait devenir une référence dans le sport automobile, au même titre que les 24 heures du Mans ou les Mille Miglia. On comprend aisément pourquoi la victoire finale était de mise.



Ce type de défi ne fait pas peur à Ferdinand Porsche, celui-ci se met directement au travail et reprend des plans créés par le Porsche Buro fondé en 1931 qui avait réalisé une sportive pour son propre compte, un dessin privilégiant l’aérodynamique avec des formes toutes en rondeurs et effilées. Porsche a quelques contraintes car la voiture doit un minimum rappeler la KdF, l’avant reprend ainsi ses phares ainsi que des traits singeant la petite Volkswagen, et l’arrière reçoit une petite lunette arrière soulignée de fentes d’aération.