Les GTA françaises aux USA : le baroud d'honneur

Les Américains connaissaient déjà dans les années 1970 la française Citroën SM et son V6 d'origine Maserati (dont Citroën à racheté la marque Maserati en 1970) , mais pour l'histoire leurs connaissances en restent là, et pourtant il y en a eux d'autres sportives françaises sur leurs terres qui ont fait cependant moins d'échos.

En effet, au pays de l'Oncle Sam les gros moteurs américains restent les références, et ce n'est pas le luxe à la française qui changera les choses. Citroën remballe ses affaires des USA en 1974 et Renault revient pour une seconde fois sur le marché américains après une première présence dès 1906 et un premier retour après la Seconde Guerre Mondiale. Ce retour se traduit par un changement de nom, devant ainsi Renault USA, et une participation dans le constructeur américain American Motors Corporation (AMC) qui est en difficulté. Renault USA fusionne avec AMC en 1980 pour donner naissance à l'ensemble AMC Jeep Renault. Renault remplace graduellement les modèles d'AMC par les siens, mais sous une désignation différente. Ainsi, l'Alliance est une Renault 9 et la Encore une R11 qui sont fabriquées par AMC à Kenosha (Wisconsin), les autres modèles Renault sont importés. L'Alliance est lancée en grande pompe pour célébrer l'alliance des deux constructeurs et sera élue 1983 Car of the Year par le fameux magazine automobile américain Motor Trend. Mais noces ne durons pas très longtemps, les ventes baissent rapidement en raison de la qualité des produits qui donne un sacré coup à l'image de Renault en terres américaines. C'est de là que les dirigeants de Renault USA donnent un coup de baroud avec une déclinaison sportive de son modèle phare, la Alliance avec une finition GTA.

Cette Alliance GTA a un moteur de 2L développant 95cv, une "petite fusée de poche" (pour l'époque) comme disait la publicité, un coup du lapin à la Golf Rabbit GTI. Elle était offerte en coupé 2 portes et cabriolet. Signes distinctifs : des roues sport en alliage d'aluminium de 15 pouces avec des pneus de la série Michelin Sport XGT 195-VR50 à profil bas, une suspension améliorée avec des barres stabilisatrices plus épaisses, des freins à disque avant ventilés, un tuyau d'échappement plus grand, des phares de conduite en option, des moulures de carrosserie personnalisées, un petit becquet. sur le coffre arrière, pommeau de levier de vitesses incrusté de rouge, engrenages à rapport rapproché sur la transmission manuelle, supports de moteur plus rigides, servofrein plus grand et sièges «de course» renforcés spéciaux uniques au modèle et boite manuellement uniquement pour le coté sportif. Quatre couleurs étaient disponibles pour cette alliance sportive; blanc, rouge, argent et noir.

Mais même si les ventes de la GTA ont été au dessus des ambitions de la marques qui tablait sur 3 500 exemplaires vendus, ça sera 6544 exemplaires vendus (5515 Coupés et 1029 Cabriolets pour l’année modèle 1987), Renault USA est dans la cette tourmente, le groupe Renault prend un premier coup en 1986 avec l'assassinat (par un groupe terroriste Français d'extrême gauche Action Directe) de son patron Georges Besse. Un an plus tard, Renault est en crise financière et cède ses parts de AMC Jeep Renault à Chrysler. Le second coup de grâce viendra du nouveau PDG de Renault Raymond Lévy qui ne voie pas d'un bon œil la présence de Renault aux USA en considérant ce marché comme un "poids mort", ça va être le début du départ de Renault des États Unis ... mais juste avant cela il y aura encore une sportive française qui fera un dernier coup d'éclat telle une étoile filante : la Alpine GTA US.

Présentée en 2015, la Alpine GTA n'était pas destinée a avoir une carrière internationale, mais devant le précédant succès, Renault et Alpine décident de concurrencer Porsche au pays de l'Eldorado. Ça sera une version américanisée pour répondre aux normes draconiennes des USA, elle sera commercialisée par AMC-Renault. Extérieurement, la voiture reçoit des phares escamotables qui est alors le seul moyen de conserver la ligne de la GTA en respectant l’interdiction des phares sous verre, des pare-chocs plus enveloppant pour les contraintes en cas de chocs. La GTA présente une face avant totalement différente de la GTA européenne, elle parait même plus sportive que sa jumelle et est ainsi plus désirable. Dans les détails, la voiture s’équipe également de catadioptres sur les côtés et un troisième feux stop prend place sous l’aileron arrière. À l’intérieur, la finition est plus travaillée avec des fauteuils en cuir, et des équipements comme la climatisation sont présents. La planche de bord ne change pas mais l’équipement est plus riche avec la climatisation et le régulateur de vitesse en série. Le châssis est quant à lui renforcé en de nombreux endroits et le V6 Turbo est adapté aux normes US, sa puissance chutant de 200 à 180 chevaux. Vingt et une voiture seront construites avant que Renault ne décide d’arrêter l’aventure US en 1987.

Sur les 21 GTA US construites, aucune ne sera vendue officiellement aux Etats-Unis. 12 exemplaires seront vendus à des particuliers européens chanceux et amateurs d’Alpine, même si un exemplaire est reparti depuis aux Etats-Unis. 2 exemplaires seraient toujours détenue par Alpine, et les autres exemplaires servirent de mulet pour l’A610 à laquelle elle ressemble étrangement. 15 seraient encore en circulation aujourd’hui, sur les 21 produites.


Si l'aventure des GTA aux USA c'est arrêtée là, il en reste qu'il est fort possible que l'aventure reprenne dans les années à venir avec le retour des françaises aux USA, mais il est à parier qu'elles seront électriques.


Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0