top of page
  • Photo du rédacteurCOCKPIT

Salon de Détroit : dans l'intimité des marques Américaines

Après 3 ans et demi d'absence, le Salon de Détroit réouvre ses portes du 14 au 25 septembre. Malheureusement le Salon n'a pas fait le plein de participation, seuls 5 constructeurs (sur les 43 marques automobiles sur le marché Américain), pour la majorité américaine, ont répondus présents. Réputé être spectaculaire, le salon de Détroit a perdu de son prestige depuis la crise des constructeurs Américain en 2009.

Dans le premier grand espace réservé à Stellantis ont y retrouve les produits Ram, Fiat, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge et Jeep. En face, General Motors avec principalement les produits Chevrolet. Un peu plus loin, Cadillac fait pale figure avec une petite exposition triste avec en arriére fond des murs de béton sans ornement. Buick fait encore moins bien. Ford quant à elle à fait la part belle pour la présentation de la Mustang 2024 avec cependant des fond blanc et des espaces vides. Reste les marques étrangères, toutes deux Japonaises, Toyota et Subaru ont fait actes de présences avec cependant des espaces et produits restreints. On trouve aussi quelques espaces réservés aux vendeurs automobiles et prestataires de services. Le reste du salon est réservé aux essais des véhicules.


Inutile de vous dire que la grandeur Américaine fait défaut.



Pour soutenir ce Salon, le Président des États Unis d'Amérique Joe Biden grand amateur d’automobiles est venu plaider pour la transition vers l’électrique lors de l’ouverture du salon de Détroit avec l'annonce d'un investissement de 7,5 milliards de dollars pour l’installation de 500 000 bornes de recharge à travers les États-Unis.

Joe Biden n’a pas boudé son plaisir, profitant de l’occasion pour se mettre au volant d’une Chevrolet Corvette Z06 avant de faire rouler une Cadillac Lyriq électrique.

« C’est une voiture magnifique », a-t-il dit de la Cadillac, « mais j’adore la Corvette », dont il a fait vrombir le moteur. « Il a dit qu’il la ramenait à la maison », a plaisanté la patronne de General Motors, Mary Barra.



C'est ainsi que les constructeurs présents à Détroit ont mis en avant les véhicules électriques qu’ils s’apprêtent à proposer dans l’espoir de grappiller à Tesla les parts d’un marché grandissant, Tesla qui n'a jamais voulu être présent à Détroit.

La marque Chevrolet a ainsi promu les déclinaisons électriques du pick-up Silverado et celle du SUV E