Une Rolls-Royce saisie par les Douanes italiennes en raison de son cuir de crocodile

Dernière mise à jour : juin 10

Une Rolls-Royce Phantom a été saisie par les douanes italiennes, mardi 25 mai. La raison ? Le revêtement intérieur de cette voiture de luxe était composé de cuir de crocodile provenant d’une espèce figurant parmi celles protégées par la Convention de Washington et pour laquelle la commercialisation est interdite, sauf autorisations spécifiques. L’Italie fait partie des 183 pays membres de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Par contre, l'utilisation de cuir Hermès et de bois de koa hawaïen sur le tableau de bord est parfaitement légale.

Le cuir de crocodile, installé sur les sièges et la console centrale de la Rolls, faisait suite à une personnalisation demandée par un client à une entreprise spécialisée. Bien entendu, ce genre d’option et de matériau ne provient pas de la Phantom d’origine, vendue par le constructeur britannique. La voiture était en route vers Rome pour être vendue.

Son propriétaire Russe va recevoir de ce fait une lourde amende et la Phantom a été saisie à titre conservatoire et une plainte a été déposée par la justice italienne contre l’importateur de la voiture de luxe. On attend de savoir si l'autorité judiciaire décidera de faire retirer les inserts ou pas.