VW Porsche 914/6 Murène

La Porsche 914, nous la connaissons tous. Souvent considérée comme la Porsche du pauvre, celle-ci fut développée conjointement par la firme de Stuttgart… Et Volkswagen !


Chez Porsche, les années 1960 marquent une étape importante dans l’histoire du constructeur allemand avec l’arrêt de la commercialisation de la 356 et le lancement de la 911. Mais la 911 est plus chère que la 356 et fait perdre une partie de la clientèle à Porsche, une solution est trouvée en sortant la Porsche 912, une 911 à moteur de 356. Une carrosserie spéciale sur base VW Porsche était exposée au Salon de Paris en octobre 1970 sur le stand Heuliez. Jacques Cooper était l'auteur de son dessin.



Jacques Cooper est né en 1931 d'une famille anglaise installée en France. Formé à la célèbre école Boulle, il eut la chance de travailler à partir de 1953 à Paris pour la Compagnie Américaine d'Esthétique Industrielle, ouverte récemment par Raymond Loewy. Il y opéra au design de meubles, d'hélicoptères, de tracteurs agricoles, etc. Il fut embauché chez Renault en 1957, et œuvra sur les projets de la 4L, de la R8, de l'Estafette et de divers véhicules utilitaires.

En 1960, Jacques Cooper rejoignait la division électroménager de la General Motors. Au programme, création de lignes pour des réfrigérateurs, cuisinières...

En 1966, avec le désir de renouer avec le milieu automobile, il était recruté chez Brissonneau & Lotz. Cette entreprise fabriquait alors de petites séries de carrosseries automobiles pour de grandes marques européennes, ainsi que du matériel ferroviaire : rames pour passagers et carrosseries de locomotive. Il y travailla avec Paul Bracq, autre styliste français de réputation (Mercedes, Peugeot ...).

Après divers projets sur châssis Opel et BMW non menés à leur terme, il fut demandé à Jacques Cooper d'étudier un prototype de coupé sur base Porsche 914. A cet usage, le carrossier avait fait l'acquisition d'un voiture de série.

Mais la période était trouble chez Brissonneau & Lotz. Chausson, déjà sous le contrôle de Renault et de Peugeot, était sur le point de prendre en main les destinées du carrossier de Creil. Il n'était alors plus question de travailler sur un tel programme basé sur une voiture étrangère. Jacques Cooper contactait Heuliez qui se montrait intéressé par la poursuite du projet. Tout en restant salarié de Brissonneau & Lotz, Cooper collaborait dès lors avec le bureau d'études de chez Heuliez.

La voiture fut donc construite à Cerizay, et exposée au Salon de Paris en 1970. C'est chez Heuliez qu'elle prenait le nom de Murène.

Elle suscita l'intérêt d'un nombre important d'acheteurs potentiels, peu séduit par les lignes un peu trop strictes de la 914 de série. Initialement présentée en deux tons, beige clair pour le bas de caisse et beige métallisé pour la partie supérieure, la voiture fut repeinte en 1971 en deux tons orange et jaune. Malheureusement, faute de coopération financière de Porsche sur ce projet, Heuliez renonçait à prendre seul le risque de commercialiser cette sportive. Porsche n’a pas accepté pas la production d’un dérivé de la 914, sans doute pour protéger son partenaire Karmann qui assure la production du modèle. L’aventure de la voiture s’arrêt là, après avoir été repeinte en orange au cours de l’année 1971 pour continuer à être exposée sur quelques salons, avant de couler une retraite dans les ateliers d’Heuliez, puis d’être vendue courant 2012 suite à la faillite du carrossier.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout