Fast and Furious : les secrets des coulisses des scènes de voitures

La mythique saga des Fast and Furious en fait voir plein la vu avec ses voitures et leurs cascades, trop beau, trop vite, trop fort qu'on se demande comment ils font ?

On vous raconte les principaux secrets des tournages des ses opus.


Il faut savoir que la saga comprend neuf longs métrages (sortis) ainsi que deux courts métrages dont le premier est sorti en 2001. La prochaine sortie est Fast and Furious 9, annoncé pour 2020, un film très attendu par les passionnés de la série, ce qui parait normal vu l'engouement qui entour chaque nouvelle sortie de Fast and Furious, et pourtant lors de l'idée de créer le premier volet, peut de personne ont crues à son succès, d'ailleurs le film ne disposait que d'un petit budget pour Hollywood de 38 millions de dollars (dont 2 millions de dollars pour les voitures) alors que les autres suivant on vu grimper ce dernier à 250 millions de dollars, une somme infime qu'on on sait que le Fast and Furious 7 à engendré 1.5 milliard de dollars. C'est pour cette raison qu'on s'attarde plus sur les premiers volets de cette saga pour voir l'ingéniosité des équipes de tournage face aux manques de moyens, mais on oubli pas de vous parler des gros moyens mis. 

On commence par ce qui n'est pas vraiment un secret mais une manière de faire des réalisateurs Hollywoodiens qui est d'utiliser plusieurs 2 types de voitures pour représenter une voiture. On aura ainsi un premier type de voiture qui seront utilisées pour les gros plans et qui sont tout équipés en options et appelées "Hero cars" mais ne roule pratiquement pas dans la majorité des cas, et un second type qui est utilisé pour les cascades et les courses, ces voitures sont au contraire rapide mais dénué d'option que ce soit dans les accessoires que dans le moteur & transmission, tout comme un acteur qui se fait doubler pas un cascadeur. Ainsi on prend pour exemple la célèbre Toyota Supra or de 2 FAST 2 FURIOUS qui est en passant la même que la Supra Orange du Fast and Furious 1 et qui à était repeinte et mis un nouveau capot avec une encoche vitrée permettant de voir le nouveau moteur turbo brillant de chrome, ça c'est pour la voiture servant de gros plan, pour les autres exemplaires servant aux cascades, eux ont gardés leurs moteurs de base atmosphérique et leur boite automatique, rien de comparable à voir à travers la vitre. Trop cher pour mettre le même moteur que celle utilisé par la Hero car, la production a donc rusée en mettant sur le moteur stock des photos taille 1 du moteur turbo pour donner l'illusion, les télespectateurs n'ont vu que du feu.

Il faut savoir comme pour l'exemple de la Supra que les voitures du premier volet qui sont restées encore en état, ont été repris dans les suivants après être modifiées. En finissant à parler de cette Supra qui est devenu emblématique, il faut savoir qu'elle était la propriété personnel du directeur technique du film, un hommage dans le volet 9 lui sera rendu avec l'apparition d'une nouvelle Supra de couleur Orange.


Autre voiture de ce blockbuster, la R33 jaune de 1995, louée pour le film sera en 2012 saisie par la police car ils se sont aperçus quelle ne satisfaisait pas tout les conditions d'entrée aux États-Unis d'Amérique, puis, comme l'exige la loi Américaine, elle fut purement et simplement détruite, la raison et que l'importation des voitures de moins de 25 ans et sévèrement réglementée contrairement aux anciennes voitures.


La Jetta

MKIII Volkswagen Jetta n’était apparemment pas le premier choix de Craig Lieberman, directeur technique, pour ce qui serait connu comme la voiture de Jesse - c’était à l’origine une BMW E3 E36. Mais l'histoire de la Jetta et sa vie post-hollywoodienne sont également très intéressantes. Lieberman s'est assis avec Scott Centra, le tuner qui a construit et possédé la Jetta lorsque le film est sorti, et a enregistré près d'une heure de souvenirs et de souvenirs de la manière dont la voiture a fait son chemin dans le film et de ce qui lui est arrivé par la suite.


Mitsubishi Eclipse


L'Eclipse de Brian O'Connor dans le volet 1 est une des voitures les plus appréciées de l'époque de part sa couleur vert pistache et ses modifications. À la base s'était un modèle de base GS et on lui implanté un kit carrosserie complet Robo Car Aero Armor Eclipse, un séparateur avant en fibre de carbone, un scoop de toit de style GT, une aile de style GT2 APR, des miroirs en fibre de carbone, des phares Eclipse de spécification de 1997 et un éclairage au néon vert aux côtés de SE7EN. Roues de 18 pouces par Axis Sport Tuning Inc. dans des pneus Toyo 225 / 40ZR18. Pour la couleur, elle est passé d'un vert foncé, puis d'un gris argent pour avoir la teinte pistache qu'on lui connait aujourd'hui. Mais la modif la plus remarquable dans le sens qu'on se demande quelle moche les a piquer pour placer autant de compteur à l'intérieur ? La réponse est la moche "argent" car la société de production du film avaient signés un contrat juteux avec un fabriquant de manomètres qui  a exigé de placer le maximum de compteur à l'intérieur de la voiture.


La cascade des parachutes tournée dans des conditions réelles

Dans le film 7, une scène montre des voitures parachutées dans le désert depuis un avion en vol. Le rendu est très réaliste. Et pour cause, tout est tourné sans effets spéciaux.

Le Hercule C-130 est l'avion gros porteur réquisitionné pour l'occasion. Afin de filmer l'action le plus près possible, les cameramen sautent dans le vide avec les véhicules. Ils sont alors équipés de caméras sur leurs casque. Pendant ce temps dans les airs, des cadreurs assurent les prises de vue depuis des hélicoptères.

Et non, il n'y a eu aucun accident à déplorer lors de ces incroyables cascades.


On recul de l'avant


Dans l'opus 8 à Cuba, on assiste à une scène de Vin Diesel pilote en marche arrière, mais en réalité comme on voit sur la photo qu'il y a au dessus de la voiture un second post de pilotage inversé.


Un coffre qui roule


Un coffre-fort géant triballé de droite à gauche sur l'autoroute par des Dodge Charger SRT8 on se demande comment est possible ? Le tour de passe passe est d'habiller un véhicule transformé en coffre-fort.


Des coques sur des camions

Pour les scènes de cascades voitures filmées de proche, on à créé un nouveau concept qui est de placer des coques des voitures sur l'arrière d'une camionnette afin que le chauffeur du camionnette puisse donner l'effet de conduite aux pilotes des voitures qui sont filmés de prés avec l'effet escompté.


Permis de conduire


Avant de jouer dans The Fast and the Furious, Michelle Rodriguez (Letty) ne possédait pas de permis de conduire, pas plus que Jordanna Brewster (Mia). Pour sa part, le comédien Paul Walker est passionné de voitures, avec une préférence pour les modèles sport de Nissan. La Skyline GT-R modifiée qu’il conduit dans 2 Fast 2 Furious lui appartient. En plus de s’impliquer dans le choix des véhicules, il effectue également toutes les cascades que la compagnie d’assurance lui donne l’autorisation de faire.


Destruction à outrance


Il y a un grand nombre de véhicules de rêves dans chacun des films, mais une bonne partie de ces voitures ne survivent pas au tournage. 78 automobiles ont pris le chemin de la "cour à scrap" pour The Fast and the Furious, 130 pour 2 Fast 2 Furious, 249 pour The Fast and the Furious : Tokyo Drift, 190 pour Fast & Furious, et 260 pour Fast Five. L’amas de carcasses sera encore plus volumineux dans le nouveau film qui prend l’affiche, puisqu’il met en vedette le « Flip Car », une Formule 1 modifiée avec une benne à l’avant pour mieux fendre le trafic. plus de 600 millions de dollars dépensés pour les voitures.


Interrogé sur le nombre de voitures détruites, le réalisateur F Gary Gray, dira sur le sujet : "Pas une centaine, des centaines ! On en a retapé beaucoup pour les détruire. Et toutes sortes de modèles allant de la Lamborghini, la Mercedes à la Muscle Car. On a tout détruit ! Mais pour vous divertir."

Des voitures emblématiques

Il est toujours difficile de choisir quelles voitures personnifieront le mieux les héros à chaque nouveau film. Dans Fast & Furious 6, Dom conduit une Daytona 1969, un Charger de Dodge si rapide qu’il a été banni du circuit Nascar en 1971, symbolisant ainsi le muscle américain et le côté hors-la-loi du personnage de Vin Diesel. Comme il était impossible pour la production de se payer neuf de ces automobiles de collection (qui se vendent un demi-million de dollars chacune), ce sont des répliques qu’on peut voir à l’écran.



Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0