• COCKPIT

Ferrari 512S Modulo aux allures d'un OVNI

Plate, carré, on la voit sans savoir ce que c'est, ce prototype de Ferrari préparé par le sorcier Pininfarina à plus l'air d'un vaisseau spatial qu'une Ferrari. En effet, dans un premier regard rien ne montre que ce prototype à les ingrédients d'une Ferrari, mais en y regardant bien ou plutôt en tendant l'oreille qu'on s'aperçoit que c'est une vrai Ferrari au son du V12 5L 550hp de la 512BB à position moteur central, cette machine haute de 3 pieds atteint le 100 km/h en seulement 3,1 secondes .

L’histoire de la Ferrari Modulo commence sur les pistes de compétition de résistance, au moment même où, à la fin des années 60, la rivalité entre la marque italienne et Porsche atteignait des sommets qui étaient encore compliqués pour l’équipe Commendatore lorsque la FIA modifié la réglementation du groupe 6 - modèles - réduction du déplacement à 3 litres.

Normalement, Ferrari concourrait avec des prototypes de 5 litres ou plus. Par conséquent, s’ils le voulaient, ils devraient donner le coup: ni plus ni moins que de fabriquer au moins 25 unités de la voiture avec laquelle ils voulaient concourir pour pouvoir l’approuver. dans les courses ; Même stratégie que Porsche avec sa 917. Ainsi est née en 1970 la Ferrari 512, dont la Scudería n’utilisait que quelques unités, vendue principalement à des pilotes privés.

Pour concevoir cette 512S Modulo, la recette est simple, elle reprend comme base l'une des 23 Ferrari 512 S de course dont la Scuderia ne pouvait tous les utiliser pour la course ou les vendre, à donner une de ses exemplaires au bureau de style Pininfarina en lui donnant carte blanche sur le concept. Ce concept était le premier projet indépendant du jeune designer Paolo Martin, qui travaillait alors pour Pininfarina, et le résultat n'en est pas plus démesuré. Présenté au salon de Genève en 1970, son look futuriste à étonné plus d'un.



Cependant, cette Ferrari propriété de Pininfarina est placé au placard dans son musée. Après quelques expositions, elle refait surface en 2014 après 48 ans d’oubli avec un nouveau acquéreur.

Celui qui a la chance et l’honneur d’être le propriétaire de la Ferrari 512S Modulo, que l’on peut qualifier d’objet roulant identifié, n’est nul autre que James Glickenhaus. Ce dernier, à qui l’on doit la SCG 003C, a pour objectif de participer aux 24 Heures du Mans en 2020 en profitant du nouveau règlement qui régira la catégorie reine des Hypercars. Amoureux des Ferrari, il a réussit à convaincre Pininfarina de lui la vendre. Direction les USA pour cet exemplaire unique.


Mais James Glickenhaus est passé tout près de la catastrophe, lors que cette voiture n'a jamais roulée sur route, elle fait l'objet d'un départ de feux qui aurait pu éteindre à jamais ce modèle.



Heureusement l'incendie métrisé, il a fallut 4 ans de restauration rigoureuse pour quelle reprend vie. Une nouvelle vie qui voit son propriétaire aux anges après l'avoir mis sur la route pour la première fois.



Écoutez la 512éme symphonie :


Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0