top of page
  • Photo du rédacteurCOCKPIT

Ferrari : Rouge ou Jaune, qui est le premier ?



De nos jours, tout le monde associe la couleur rouge à Ferrari. Voir une Ferrari d'une couleur autre que le rouge peut sembler contre nature tellement que ce Rosso Corsa est devenu l'identité de la Scuderia.

Enzo Ferrari disait : “Donnez une feuille de papier à un enfant, des crayons de couleur et demandez lui de dessiner une voiture, il est fort probable qu'il la colorie en rouge".


Alors une Ferrari jaune vous en pensez quoi ? Certains trouvent même que le rouge est dépassé ! Et si jaune était avant le rouge ?


Un point d'histoire s'impose pour ne pas voir de toutes les couleurs.


Enzo Anselmo Giuseppe Maria Ferrari est né le 18 février 1898 dans la région de Modène en Italie.

Le jeune Enzo commence sa carrière en tant que pilote en 1919 chez CMN (Costruzioni Meccaniche Nazionali) et dès l’année suivante, il est engagé par Alfa Romeo. Il remporte plusieurs courses et acquis une certaine notoriété. Le 23 mai 1923, Enzo Ferrari remporte la course sur le circuit de Savio au volant d’une Alfa Romeo. Après les cérémonies de podium, la mère Baracca lui est présenté et évoque son fils héroïque (qui est mort en 1918 après 34 missions réussies) et autorise Enzo Ferrari à utilisé l'emblème figurant sur l'avion de chasse de son fils, un Cheval cabré noir (symbole de la ville de Stuttgart) afin de lui porter chance.

Le 1er février 1929, il fonde la Società Anonima Scuderia Ferrari, la division course d’Alfa Romeo, écurie de course qui allait devenir une pionnière puis un pilier du championnat du monde de Formule 1.

Il poursuit sa carrière jusqu’en 1931, année où il prend la décision irrévocable d’accrocher ses clés et devient directeur sportif d’Alfa Romeo.

En 1932, la direction de la société Alfa Romeo autorise le coureur italien à représenter le cheval noir sur la voiture de course. Mais Enzo Ferrari a un peu corrigé l’emblème en ajoutant le fond jaune, qui symbolisait la couleur de sa ville natale Modène.

Cette même année, la société Alfa Romeo a quitté la compétition et Enzo Ferrari a créé son équipe avec une équipe d’usine Alfa Romeo sous le nom de Scuderia Ferrari. Par conséquent, l’histoire du logo de Ferrari a commencé à partir des voitures de course d’Alfa Romeo.



En 1947 il crée la firme Ferrari Automobili, qui conçoit, fabrique et commercialise des voitures de sport de très haut de gamme dans la ville de Modène dont le jaune est la couleur.

C'est Enzo lui-même qui choisit de reprendre ce jaune pour emblème du Cavallino Rampante, un jaune appelé Giallo Modena.

Enzo Ferrari explique aussi que : « Quand la comtesse Paolina m’a offert la photo de Baccara, elle m’a dit de mettre le Cavallino Rampante sur mes machines, que ça me porterait bonheur. Le Cavallino est resté noir, j’y ai juste ajouté un fond jaune canari, qui est la couleur de la ville de Modène. »

.Le logo Ferrari a été apposé sur la première voiture de course de la société italienne en 1946.


Voilà comment le Jaune passe au Rouge

La tradition de course en Europe voulait en effet différencier les écuries par pays. Pour cela, chacun s’est vu attribuer une couleur. La France avait le bleu, l’Angleterre avait le vert, l’Espagne avait le jaune, l’Allemagne le blanc… L’Italie, elle, avait le rouge.

C’est suite à l’attribution du rouge comme couleur officielle de l’Italie par l’Association Internationale des Automobile Clubs Reconnus (actuellement la FIA), que les voitures italiennes ont été peintes avec la teinte dite « Rosso corsa. » (à l'origine, la couleur rouge était attribuée aux États-Unis).

Sur les circuits, le rouge s’impose donc à Ferrari. Mais Enzo Ferrari entendait bien conserver la fougue et la brillance de cette teinte. Sur son logo, mais aussi sur quelques-uns des modèles les plus recherchés des icônes Ferrari.

Le jaune Giallo Modena, vient ainsi donner plus de prestance encore à des modèles follement allurés de Ferrari T40, de Ferrari Daytona ou encore de Ferrari 250 GT.

Mais cela ne signifie pas, contrairement à une vieille légende, que la première Ferrari a été jaune. En effet, la première Ferrari de route, une 166 MM Barchetta, présentée en septembre 1948, était bien peinte en rouge Rosso Corsa.



Aujourd’hui, Ferrari est la seule écurie à avoir conservé la couleur rouge. Le lien est tel que 45% des Ferrari vendues sont rouges ! Mais il faut l’accorder, les Ferrari jaunes sont vraiment charismatiques !



Un clin d'œil aux couleurs de la marque à l'occasion de son 75e anniversaire et des 100 ans du circuit de Monza, les Ferrari rouge Rosso Corsa ont arborées des touches de jaune Giallo Modena.



Une Histoire de couleurs


Enzo Ferrari n'a jamais été pour une couleur unique sur ces voitures même si il voulait le jaune pour que Ferrari soit associé a sa ville et le rouge imposé pour la compétition.


Pour les Ferrari des années 50 , il était difficile de retrouver la couleur commercialisé car elles étaient habillés par divers carrossiers qui ne gardaient aucune trace des teintes choisies. Mais a la fin des années 50, quand Ferrari a commencé à produire en série, sur 1000 Ferrari vendues, 348 étaient grises, 154 exemplaires étaient bleus, 126 blanches. Le rouge (99 exemplaires) ne vient qu’en quatrième position devant le noir (70). Le jaune était très rare puisque seulement 10 exemplaires étaient coloré ainsi.

Dix ans plus tard, les goûts ont évolué et sur 1000 voitures commercialisées de 70 a 72, le rouge était la teinte favorite des clients avec 231 exemplaires. Venait ensuite le bleu (209), l’argent (156), le marron (67), le vert (58), le blanc (39) et l’or (36).

Actuellement, la prédominance du rouge est encore plus marquée. Sur 1000 Ferrari produites, 421 sont rouges, 154 sont grises, 122 sont argentées, 101 sont bleues, seulement 74 sont jaunes et 64 noires. Des teintes comme le vert et le blanc ont quasi disparue (6 vertes, 5 blanches/1000).

Au fil du temps, même si le nuancier Ferrari propose un même nombre de teintes, environ 20, l’éventail de couleurs choisies par les clients s’est resserré. Et la proportion du rouge n’a cessé de croître : 10% en 1960, 23% en 1970, 46% en 2000. Le rouge est ainsi devenu la couleur favorite.

Bien entendu toutes ses couleurs sont assorties d'une multitude teintes (plus d'une quarantaine de rouge proposé au catalogue) pour rendre chaque Ferrari unique comme voulait il Commendatore.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page