• COCKPIT

Jaguar E-TYPE LIGHTWEIGHT

En 1961, sur les bords du lac Léman, en Suisse, Jaguar présentait la Type E. Une auto de sport très effilée, dans la lignée de la Type D dominatrice au Mans, qui vient remplacer la déjà sublime Jaguar XK. Dessinée par William Lyons, fondateur de la marque, et Malcolm Sayer, cette Type E crée une onde de choc dans le monde de l’automobile sportive. Au point qu’Enzo Ferrari la considérera comme "la plus belle voiture du monde".


En 1963, pour venir concurrencer les Ferrari 250 GT en compétition, Jaguar alignait des Type E Lightweight. Un projet démarré en 1963 et poursuivi en 2015. Les premières E-Type Lightweight ont été construites avec une carrosserie novatrice en aluminium, dans les années 60. Sur les 18 châssis prévus, seulement 12 furent produits. Un demi-siècle plus tard, Jaguar termine ce qu'elle a commencé avec les nouvelles E-Type Lightweight « Special FT » surnommées les Missing Six (les « Six manquantes »).

« Concernant le design de la E-Type Lightweight, l’accent a été mis sur la fidélité au modèle de Sir William Lyons et Malcolm Sayer. En recréant cette voiture, nous avons poussé le souci du détail à l’extrême, comme nous le faisons pour nos véhicules actuels. Selon moi, les nouvelles E-Type Lightweight sont aussi exceptionnelles que les originales. » Ian Callum, directeur du design chez Jaguar

Les Missing Six ont été fabriquées à la main dans la célèbre base de production Browns Lane, celle qui a vu naître les premières E-Type Lightweight. Grâce à l’expertise des ingénieurs Jaguar, qui ont perfectionné les structures en aluminium que l’on retrouve sur les Jaguar modernes, ces nouveaux modèles reflètent l’esprit des originaux. Sous le capot des nouvelles Lightweight siège une version perfectionnée du L6, le moteur qui a propulsé les C-Type et D-Type jusqu’à leur victoire au Mans. Jaguar produit douze versions allégées de l’immense coupé. La carrosserie, entièrement en aluminium, recouvrait un moteur basé sur le six cylindres 3,8 litres de la voiture de série, mais en aluminium, et non en fonte. Des voitures très rapides, mais pas fiables, et il faudra repasser au bloc en fonte, poussé à 300 chevaux, pour que les Jaguar retrouvent une certaine fiabilité.

Un prototype technique, la « Voiture zéro », a été terminé en 2014 et dévoilé au public lors de la cérémonie d’ouverture du concours d’élégance automobile de Pebble Beach, le plus prestigieux rassemblement de voitures de collection au monde. Les E-Type Lightweight ont été construites par le même département que les autres prototypes Jaguar; tous les processus de fabrication et d’assemblage ont d’abord été éprouvés sur la « Voiture zéro ». Les Missing Six respectent le design original des 12 premières E-Type Lightweight; elles ont été construites avec les mêmes matériaux et selon les mêmes procédés. Les concepteurs et les ingénieurs ont veillé à produire des véhicules fidèles au projet d’origine, animés par des technologies modernes. Grâce à la technologie de balayage perfectionnée de Jaguar, les surfaces intérieures et extérieures de la carrosserie de chaque Lightweight ont été cartographiées numériquement. Parmi les données détaillées obtenues figuraient leur forme et leurs dimensions, au centième de millimètre près. Elles ont été analysées par les techniciens de Jaguar pour comprendre le processus d’assemblage des années 60, et définir celui qui serait utilisé aujourd’hui. Le résultat, une E-Type Lightweight flambant neuve, fabriquée à la main à Browns Lane, et tout aussi prisée que les versions originales, mais question valeur, une E-Type originale vaut 4 millions de £, ainsi le 1 million de £ une E-Type neuve la fait passer pour une bonne affaire.


Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0