L'Œuf de Pâques : détentrice du record de vitesse en 1902

Une détentrice de record de vitesse : « L'Œuf de Pâques » ( Easter Egg ), conçue par le Français Léon Serpollet qui a atteint les 120,805km/h avec sa voiture à... Vapeur ! la voiture était pilotée par son concepteur lui même.

C'était en le 13 avril 1902 sur la promenade des anglais à Nice lors de la coupe Rothschild (qui consiste en une épreuve de vitesse sur un kilomètre)... un record qui tiendra quelques semaines avant d’être dépassé début août 1902 par une Mors à moteur à explosion. Elle restera cependant la première voiture à vapeur à inscrire un record du monde de vitesse (face aux voitures électriques qui détenaient l'exclusivité des records de vitesse), elle n’est toutefois pas la dernière puisque la Stanley Steamer inscrit un record à 195,65km/h en 1906.

Léon Serpollet est issue d’une famille d’artisans établie dans l’Ain qui fabriquait divers outils, notamment dans la découpe du bois. Ils réalisent des machines avec des moteurs à vapeur achetés à d’autres entreprises. En 1978, Henri Serpollet, frère de Léon, découvre la vaporisation instantanée, c’est alors le début de la conception de moteurs à vapeur par les deux frères. Afin de viser un marché le plus large possible, ils réalisent des moteurs pour tout type d’activités. Ce n’est qu’à la fin des années 1880 que Serpollet s’intéresse à l’automobile et commercialise un tricycle à vapeur en 1888, l’un des premiers produits de manière industrielle. Léon Serpollet obtient dans la foulée l’une des premières autorisations de circuler dans Paris avec ce véhicule. Au début des années 1890, Serpollet et Peugeot trouvent un accord pour produire des véhicules automobiles, avant que Peugeot se tourne vers le moteur à explosion…

Léon Serpollet resta toutefois fidèle au moteur à vapeur, bien que la quasi totalité des constructeurs d’alors optent pour le moteur à explosion. Pour gagner la bataille, Serpollet innove sur cette motorisation et élargi sa gamme aux utilitaires, et se tourne vers la compétition. Dix ans plus tard, Serpollet s’était associé avec l’américain Gardner, l’argent frais permet à l’entreprise française de trouver un second souffle, Léon Serpollet s’aligne de nouveau en compétition.

Après une victoire sur la course Nice-Draguignan-Nice, Serpollet remporte la coupe Rothschild cette même année qui consiste en une épreuve de vitesse sur un kilomètre lancé se courant à Nice sur la promenade es anglais, Serpollet y atteint la vitesse de 100,55km/h, à quelques encablures du record de la Jamais Contente. Léon Serpollet se sent capable de battre ce record, c’est ainsi qu’il se met à travailler sur une voiture pour ravir ce titre honorifique en 1902.


Léon Serpollet a déclaré après sa course: « Dès que je me suis approché de la limite de la distance mesurée et que j’ai ouvert la pompe supplémentaire, j’ai senti une accélération énorme. J’avais l’impression d’un coup de feu tiré d’un revolver ».

Léon Serpollet a appelé sa voiture L'Œuf de Pâques en raison de la forme atypique de son véhicule qui ressemble à un œuf et de la date de sa tentative de record du monde dont la date du 13 avril se rapproche de celle de Pâque qui était le 30 mars 1902. Après ce record, l'Œuf de Pâques s’expose lors des salons automobiles pour dynamiser les ventes de la firme, et participe à quelques épreuves sportives. À cette époque, la Vitesse était considéré comme un argument très fort du sérieux de chaque marque (c’était nettement plus attirant comme argument que la durée de vie, l’efficacité du fonctionnement, le confort, la sécurité ou l’économie du fonctionnement du véhicule lui-même).