Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

T: (+213) 023 60 21 68
E: cockpitdz@gmail.com

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

  • COCKPIT

Les voitures au Japon By Dalil

Mis à jour : 22 sept 2019

Notre administrateur Dalil est actuellement au pays du soleil levant et il en profit pour nous faire découvrir à travers ses photos les voitures spécifiques qui s'y trouvent.


Merci Dalil ! passes nous commande d'un keijidōsha (Kei car) de moins de trois ans ;)


Petit tour culturel :


#Les keijidōsha (pour leur petit nom officiel) ont été lancés par le gouvernement japonais après la seconde guerre mondiale en 1949 afin de développer le marché automobile sur l’archipel. L’idée première était donc de permettre aux japonais d’abandonner leurs 2 roues (mobylettes, rickshaw…) pour passer à un véhicule à petit budget afin de favoriser le développement économique des entreprises, et de doper par la même occasion la construction automobile.

- De 1949 à 1955, la taille maximale et la cylindrée autorisée a évolué régulièrement jusqu’à se stabiliser à un gabarit de : 3m de long, 1.3m de large, 2m de haut ; et même si au début coté moteur étaient autorisés seulement 100cm3 (pour les moteurs à 2 temps) et 150cc (pour les moteurs à 4 temps, donc à peine plus qu’une petite moto), cela a augmenté progressivement pour s’harmoniser à 360 cm3 en 1976.

- De 1976 à 1990, les contraintes des kei cars sont revues à la hausse : 3.2m de long (+ 20cm), 1.4m de large (+ 10cm) et toujours 2m de hauteur, la cylindrée est quant à elle limitée à 550cm3. De 90 à 98, on autorise 10cm de plus en longueur et une cylindrée de 660cc.

- Et depuis 1998, c’est 3.4m de long pour 1.48m de large, 2m de haut et une cylindrée toujours fixée à 660cm3 (63ch max).


gauche toute !

Le Japon fait partie des rares pays où l'on conduit à gauche, le volant se trouvant à droite.


#Tomber dans le panneau

Les panneaux, qui correspondent à la plupart des standards internationaux, sont généralement en anglais en plus du japonais. Seules les zones rurales peuvent faire exception à la règle.


#Permis de conduire légal

Le Japon n'accepte pas le permis international pour les conducteurs français. Il faudra donc impérativement faire traduire votre permis de conduire auprès de la Japan Automobile Federation, une attestation valable aussi longtemps que l'original.


#Feux mode US

Comme aux Etats-Unis, les feux sont horizontaux et situés de l’autre côté du carrefour. Attention à bien s’arrêter non pas au pied du feu, mais avant d’avoir traversé le carrefour. Les systèmes de flèches vertes indiquant qu’il est possible de tourner à droite ou à gauche sont fréquemment utilisés. Attention à ne pas commencer à avancer juste parce que le feu passe au vert. Il peut y avoir une flèche rouge vous indiquant d’attendre pour aller dans votre direction. Les préfectures de Toyama et Niigata ont en revanche des feux verticaux.


#STOP

Les signes « STOP » sont représentés par un triangle rouge à l’envers où il est écrit «止まれ».


#Car Navi

Le GPS nippon propose une particularité bien utile : il permet de rentrer un numéro de téléphone et d'en faire une destination. La plupart des GPS sont en japonais mais il est possible de demander (à votre hôtel ou à un sympathique passant) de vous aider à utiliser cette fonction. A noter que sur demande, les voitures réservées auprès de Vivre le Japon peuvent être livrées avec un GPS en anglais.


#Excès de lenteur

Conduire au Japon nécessite de la patience : 40 km/h autorisés en ville, de 80 à 100 sur les autoroutes, de 30 à 60 km/h partout ailleurs... La quasi-totalité des conducteurs roulent en général 20km/h au-dessus de ces normes, mais attention aux contrôles (les voitures de police sont fréquentes sur les routes japonaises, sans parler des radars). Une torpeur routière qui peut permettre de s'attarder sur les paysages... pour ne pas avoir les nerfs en pelote lorsqu'on met 3 heures à parcourir 100 km.


#Vocabulaire à savoir

Si vous devez faire une marche arrière ou une manœuvre un peu compliquée, les employés vous guideront en criant de manière répétitive « Oo laï » (déformation de « all right ») pour vous indiquer que vous pouvez continuer à reculer jusqu’au « Haï ! OK », au son duquel vous pourrez vous arrêtez.

Lorsque vous repartirez, l’employé vous demandera dans quelle direction vous allez, afin de vous aider à vous engager sur la route. どちらに行きますか? Dochira ni ikimasu ka ? Vous pourrez répondre : A gauche = 左に « Hidari ni » A droite = 右に « Migi ni »

Sans oublier le remerciement à la fin. Merci = ありがとうございました « Arigato Gozaimashita »

Si vous devez faire une marche arrière ou une manoeuvre un peu compliquée, les employés vous guideront en criant de manière répétitive « Oo laï » (déformation de « all right ») pour vous indiquer que vous pouvez continuer à reculer jusqu’au « Haï ! OK », au son duquel vous pourrez vous arrêtez.


Voilà, il vous reste juste à prendre la route au Japon, mais en attendons regardant les photos.



0