BMW : On vous loue des options de votre voiture

On c'est habiter dans certains pays de louer sa voiture au lieu de l'acheter, puis de louer, puis à s' abonnement à la radio satellite et aux services connectés pour sa voiture. BMW pousse le principe en allant vous louer vos options de voiture au lieu de l'acheter, grâce à la microtransactions popularisé par les plateformes numériques.



Le constructeur a lancé son programme ConnectedDrive il y a quelques années déjà, et celui-ci s'est récemment enrichi de nouvelles options. Le service permet aux possesseurs d'un véhicule compatible de souscrire un abonnement ou de payer un forfait pour déverrouiller des fonctionnalités. Aucun passage au garage n'est requis, une mise à jour logicielle se charge de débloquer les options payées. Il est important de comprendre que les propriétaires ne sont pas obligés de payer s’ils ne veulent pas l’option. Ainsi, sur certains marché comme la France et la Corée du Sud, BMW propose des séries d'options à la location comme par exemple l'option de sièges chauffants, trois formules d'abonnement sont disponibles :

  • 1 mois : 20 euros

  • 1 an : 180 euros

  • 3 ans : 280 euros

Le fabricant laisse tout de même la possibilité d'acheter l'option en illimité pour le tarif de 400 euros.


Le chauffage du volant démarre à 15 euros par mois, ou à 240 euros de forfait à vie, « tant que les conditions techniques requises sont remplies pour ce véhicule », précise BMW. Autre option qui risque de faire parler, le BMW Online Entertainment, facturé 220 euros par an et qui permet d'accéder à un catalogue de titres musicaux tirés de plateformes de streaming partenaires comme Deezer et Napster.

D’autres commodités sont offertes avec abonnement, notamment les feux de croisement automatiques, le logiciel de conduite Plus de BMW, le volant chauffant, ainsi que le bruit artificiel que peut procurer la berline électrique i4 en situation de conduite. Une période d'essai d'un mois peut également être demandée pour tester la fonctionnalité avant de passer à la caisse.


Selon BMW : cela sert à abaisser la facture d’un modèle à condition qu’on retrouve des éléments qui ne nous intéressent pas vraiment sur la liste des choses à la carte. Dans le cas des sièges chauffants, disons qu’ils sont utiles quelques mois par année seulement.


Des fonctions intégrées de série, mais bloquées, ce qui peut aussi donner des idées aux hackers qui veulent les activer sur d'autres marchés, cependant il est certains que BMW à déjà étudier toutes ces éventualités.



0 commentaire

Posts récents

Voir tout