Ferrari 250 Testa Rossa Hardtop

Mis à jour : il y a 2 jours


La Ferrari 250 Testa Rossa est l'une des plus rares Ferrari. Elle fût construite de 1957 à 1961 à juste 34 exemplaires. La version Hartop est donc encore plus exclusive.

Si son design n'est pas du goût de la majorité des adeptes de la marque, son histoire la rend comme une des Ferrari des plus convoités. Sa cote bat des records et en fait d'elle une potentielle briseuse de record, en 2009, une Ferrari 250 TR 1957 s’est vendue aux enchères chez RM Auctions pour 12,2 millions de dollars lors du Monterey classics week. Elle a ensuite atteint la somme record de 16,39 millions de dollars (environ 11.360.000 €) dans une autre vente aux enchères RM Auctions en 2011.



Le nom Testa Rossa signifie littéralement Tête Rouge en raison de la couleur rouge des cache-soupapes.

La 250 Testa Rossa dont l'appellation « 250 » correspondant à sa cylindrée unitaire, a été initialement développée pour participer à la saison de course du Championnat du monde des voitures de sport de 1957, en réponse aux changements de règles prévus pour la prochaine saison 1958 qui imposeraient une cylindrée maximale de 3 litres. L'objectif était d'améliorer le 4 cylindres 2.0L 500 TR/500 TRC Testa Rossa existant en intégrant le V12 3.0L de Colombo plus puissant utilisé dans la série 250 GT. Carlo Chiti, responsable du projet, eut l’idée (qu’il a reçu l’info avant “tout le monde” correspond plus à la sombre réalité) de ne pas utiliser une cylindrée supérieure à 3L. Le moteur atteignait le rendement de 100 chevaux au litre, soit une puissance maximale de 300 chevaux à 7.500 tr/min avec un couple maximal de 302 Nm à 6.100 tr/min, alimenté par 6 carburateurs Weber double corps de 38 millimètres (un carburateur par deux cylindres). Légère (798 kg), la 250 Testa Rossa atteignait 270 km/h, son design était de Pininfarina alors que c’était la Carrozzeria Scaglietti qui avait été chargée de la fabriquer, le dessin très particulier de la 250 Testa Rossa, selon Pininfarina, était davantage utile qu’esthétique. La 250 Testa Rossa utilisait un châssis à structure spatiale en acier tubulaire, similaire à celui utilisé dans la 500 TR. Par rapport au 500 TR, l'empattement a été allongé de 10 cm à 2,35 mètres. Le châssis a acquis une réputation de durabilité, car il a été conçu selon le désir d'Enzo Ferrari d'une fiabilité absolue, même au détriment de l'excès de poids.



En Courses

Des équipes indépendantes ont couru la 250 TR aux côtés des voitures Scuderia Ferrari à partir de 1958, bien que les versions les plus développées de la voiture aient été réservées aux seules équipes sanctionnées par l'usine. La 250 TR étaient extrêmement compétitifs, remporta 10 courses du Championnat du monde des voitures de sport, notamment les 24 Heures du Mans de 1958, 1960 et 1961, les 12 Heures de Sebring de 1958, 1959 et 1961 , la Targa Florio de 1958 , la 1958 et 1960 1000 km de Buenos Aires et les 4 heures de 1961 de Pescara. Parmi les conducteurs notables figuraient Phil Hill, Olivier Gendebien, Luigi Musso, Peter Collins, Dan Gurney, Wolfgang Von Trips et Mike Hawthorne, entre autres. Les excellents résultats de 250 TR et des pilotes qualifiés de la Scuderia Ferrari ont valu à Ferrari les titres de Champion du Monde des Voitures de Sport Constructeurs de 1958, 1960 et 1961. L'Aston Martin DBR1 et la Porsche 718 étaient les concurrents les plus proches de la 250 TR pendant cette période. Stirling Moss a conduit une DBR1 pour remporter la première place contre une forte opposition Ferrari au Nürburgring de 1958 , et les DBR1 gagneraient plus de 250 TR aux courses du Mans, Nürburgring et Tourist Trophy de 1959, privant Ferrari du constructeur. Championnat du monde en 1959.



Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

d6 logo.png

© d6 Marketing | 2020

0