top of page
  • Photo du rédacteurCOCKPIT

Huile moteur : tout ce qui faut savoir

Les véhicules qu'on conduit demande tous un entretien régulier. Le plus fréquent est celui de vidanger l'huile moteur. Il est primordial au bon fonctionnement du véhicule, de ses performances et de la longévité de son moteur.

On trouve sur le marché, une multitude d'huile moteur avec des caractéristiques différentes et si vous posez la question laquelle acheter pour votre voiture et quand faire sa vidange, COCKPIT vous explique tout.


1/ Quel est le rôle de l'huile moteur ?

Le rôle premier d'une huile est de lubrifier les éléments du moteur qui sont en liaison. Elle permet de limiter les frottements entre les pièces, frottements qui génèrent non seulement une production de chaleur (et donc une perte de puissance) mais provoque également l'usure des pièces.


2/ Quelles sont les différents types d'huiles moteur ?

L'huile moteur est composée des huiles de base à hauteur de 60 à 85%. Elles peuvent être d'origine minérale (raffinage du pétrole brut) ou d'origine synthétique (elles sont produites par synthèse chimique).

Les huiles de semi-synthèse sont le mélange de bases minérales avec une base de synthèse.

Les additifs de performance ont pour rôle de renforcer certaines propriétés fondamentales ou de compenser certaines faiblesses des huiles moteurs de base.

Les additifs apportent des propriétés comme la protection contre l'usure et la tenue à l'extrême pression, la détergence, la dispersion des polluants, la protection contre la corrosion, la tenue à l'oxydation, etc.


3/ Qu'est ce que c'est la viscosité de l'huile ?

La viscosité est une mesure de résistance à l'écoulement d'un fluide. La viscosité d'une huile moteur s'exprime par 2 grades : le grade à froid et le grade à chaud.

Le grade à froid se situe devant la lettre W (Winter). Dans l'illustration ci-contre, le grade est de 10. Le grade à chaud se situe après la lettre W. Dans le même exemple le grade à chaud est de 40.

Le 1er grade traduit la viscosité dynamique à froid : la capacité à démarrer le moteur et à amorcer la pompe à huile : 0W : env. -30°C 5W : env. -25°C 10W : env. -20°C 15W : env. -15°C

Le 2e grade traduit la viscosité cinématique à chaud (100°C et 150°C sous cisaillement) : 20, 30, 40, 50, 60. Plus le nombre est élevé, plus épais sera le film d'huile à chaud. Il favorise la protection et l'étanchéité. Plus le nombre est bas, meilleure sera la réduction de frottement à chaud. Il favorise les économies de carburant. Pour assurer une protection immédiate à chaque démarrage du moteur, le choix du grade de viscosité à froid est primordial. L'huile la plus fluide est la plus rapide pour le temps de mise en huile du moteur.

Si l'huile est trop fluide elle ne fait plus son travail, même chose si elle ne l'est pas assez la pompe ne peut alors plus la faire circuler dans le circuit.



4/ Quelles sont les normes des huiles ?

Chaque constructeurs automobiles fixes ses propres normes selon le véhicule en question. On retrouve ses normes mentionnés dans les manuels d'utilisation et d'entretien des véhicules. Elles se trouvent aussi au dos du bidon.

Il y a deux principaux types de classification :

- La Norme SAE : le besoin d’un système de classification simple pour les huiles moteur au niveau international à fait naître la « Society of Automotive Engineers » ou SAE qui a élaboré un système qui porte son nom. Ce système définit uniquement des catégories de viscosité.

On distingue deux catégories, c’est à dire les « huiles d’été », indiquées par les chiffres SAE 20, 30, 40 et 50 et les huiles dites « d’hiver » indiquées par SAE 0W, 5W, 10W, 15W, 20W et 25W. Ces derniers se réfèrent surtout au pouvoir pour procurer des résultats satisfaisants au démarrage à froid. Le tableau suivant donne un résumé des limites de viscosité aux températures considérées. Attention : les huiles d’été toujours à 100°C, les huiles d’hiver à des températures différentes (basses).

Cette norme est sous les formes « ACEA B3/B4 », « API CF/DF » , « VW 500.01 »… Ces lettres et chiffres permettent de déterminer si une huile est faite pour un moteur essence ou diesel, d’évaluer son niveau de performance et de répondre ou non à certaines préconisations propres à chaque constructeur.

- Classifications API (American Petroleum Institute ) : Cette classification à deux lettres, répartit les huiles moteur en fonction de leurs qualités et performances. Elle résulte d'essais moteur. De nouvelles classes seront ajoutées lorsque de nouvelles exigences apparaîtront chez les constructeurs. La première lettre indique le domaine d'utilisation : S - moteurs à essence. C - moteurs Diesel. La deuxième lettre indique la qualité : A à J : SJ correspond à la qualité maximale actuellement pour les moteurs à essence. C à F : CF correspond à la qualité maximale actuellement pour les moteurs diesel. L'API attribue un label "économie d'énergie" lorsque le gain en consommation d'essence est de 0,5 à 1,4% selon le grade, par rapport à une huile de synthèse 5W30 servant de référence.

5/ Quelles sont les meilleures huiles ?

Les meilleures huiles sont celles qui sont adaptées à votre véhicules tout simplement. Pour savoir c'est lesquelles, il faut se référer à ce qui préconisent les constructeurs automobiles. Cependant, il existe pour les plus exigeants des huiles hautes performances qui dépassent les normes constructeurs, mais c'est plus valable pour les voitures de performances, pour l'utilisateur lambda, les huiles recommandées suffisent amplement.


6/ À quelles fréquences dois je vidanger mon huile ?

La fréquence des vidange varie en fonction de plusieurs paramètres : le type d'huile, le kilométrage du véhicule, le type d'utilisation du moteur (course, ville, autoroute...), l'espacement temporel des vidanges.