La MCA Centenaire : l'Hypercar Monégasque

Le 25 mai 1990 naissait la première automobile monégasque: la MCA "Centenaire"...

Créé par Fulvio Maria Ballabio et un groupement d'investisseurs, MCA devait produire la "Centenaire" à 100 exemplaires pour une clientèle de privilégiés, mais seuls quelques exemplaires virent finalement le jour avant la disparition de la marque. Mais que 5 exemplaires furent réellement produites.

La première Centenaire construite (à Novara et Monaco) par la marque monégasque ; son châssis, initialement 001 a reçu un numéro EL002 GB après avoir été modifié, comme il est inévitable pour une voiture de développement usine. De couleur ivoire à sa présentation, c'est celle qui fut essayée notamment par J-F Marchet dans Auto Hebdo (numéro du 9 Juillet 1991). Elle a été longtemps exposée à l'usine Lamborghini de Sant'Agata, puis est retournée entre les mains de Fulvio Ballabio son concepteur. Elle a été récemment acquise par AUTODROME PARIS.

La seconde voiture est l'autre exemplaire de développement (ou pré-série) motorisée dans le cadre de l'accord de coopération conclu avec Lamborghini. Sa couleur originale était bleue.

La troisième voiture construite, également bleue est également motorisée par un Lamborghini V12.

Les deux premiers exemplaires furent présentés au Prince Rainier de Monaco au centenaire de l’Automobile Club de Monaco en 1990, d’où son nom, la Centenaire.

Vu le prestige et la noblesse qu'à conféré le Prince Rainier, Lamborghini accepte de fournir aux MCA le moteur V12 siglé du taureau, ce qui est assez rarissime pour être souligné. Ce moteur 5 litres provenant de la Countach développe 455 ch. Puissance [ kW / ch ] 530.0 / 720.0 a 7500 tr/mn Couple 686 Nm a 4500 tr/mn.

Rachetée par la firme russe Mig, une "Centenaire" courra même au Mans en 1993 !


De quoi regretter que l'aventure n'ait duré que quelques années !



La création de la marque MCA

C'est dans les tumultueuses années 80 que Monte-Carlo Automobile vit le jour. Parmi ses créateurs et inspirateurs, le légendaire ingénieur Carlo Chiti, le constructeur de vitures de course Bellasi, pionnier de la fibre de cabrone, ainsi que Marcel Zunnino, ex-AGS (qui créa des Formule 2 et Formule 1), et Pierluigi Corbari (ancien Dirceteur Sportif d'Alfa Romeo)...

Les premières études pour la conception avaient commencé dès 1985 année de la première la première voiture de course, une F3000...

C'est le 28 Mars 1990 que Fulvio Maria Ballabio, ex pilote de monoplace (F3, F2, F3000, Indy) et champion de motonautisme, signe un contrat de collaboration avec Automobili Lamborghini pour la création de ce coupé Grand Tourisme.

En réalité, ; le projet de GT conjuguera entre autres les talents de l'ingénieur Chiti célèbre pour sa carrière chez Alfa Romeo et AutoDelta, celui de Guglielmo Bellasi, ex-constructeur de Formule 1 pionnier de la fibre de carbone, auxquels se joindront Marcel Zunnino (ex-AGS), et Pierluigi Corbari - ancien directeur Sportif d'Alfa-Romeo en F1.

Après cinq années de recherches et de développement, la vision de Ballabio "mettre une voiture de course sur la route", devient réalité. La course allait d'ailleurs plus tard rejoindre le destin de la MCA, par l'entremise de la société russe MIG (le fabricant d'avions) qui racheta une voiture et l'engagea aux 25 heures du Mans 1993.

Grâce à sa société de fabrication de bateaux de luxe et de yachts, Monte-Carlo Marine (MCM-TAI Boats), Fulvio Ballabio dispose d'un potentiel technique et humain significatif pour mener à bien la conception, la mise au point et la fabrication d'un Coupé à hautes performances. La collaboration de G. Bellasi et du légendaire ingénieur Carlo Chiti (ex Alfa-Romeo et AutoDelta notamment) permettent de mener à bien le développement d'un prototype ultra-léger, puissant, remarquablement aérodynamique, et qui offrait des performances de tout premier plan.

Pendant des années, Monte Carlo Motorsport a continué à concevoir et à fabriquer des voitures pour Monte Carlo Automobile, et en 2005, la marque est revenue à ses racines avec sa participation au «Top Marques Supercar Show» à Monaco.

En 2008, Monte Carlo Automobile, lors d'une réception commémorant son 25e anniversaire, a présenté le moule d'un nouveau prototype de voiture au Prince Albert II de Monaco. ALA avait 50 ans, une nouvelle voiture de sport créée à l' occasion du 50 anniversaire du Prince Albert ou II. Le prototype actuel ado to the Prince a été montré au Royal Automobile Museum avec d'autres véhicules historiques de la collection de la famille Grimaldi.

L'événement, qui comprenait également une présentation sur l'histoire de Monte Carlo Automobile et sa vision du futur, s'est déroulé au célèbre «Yacht Club» de Monaco.

Xeon International, société européenne de création de valeur commerciale établie au Luxembourg depuis 2003, est chargée d'accompagner l'équipe de direction de Monte Carlo Automobile dans le développement international et la mise en œuvre de la stratégie de marque. Selon Giancarlo d'Elia, CFO de Xeon International, le modèle économique de Monte Carlo Automobile repose sur une capacité de production maximale d'une dizaine de voitures par an et un concept de marque très exclusif.