Le système expérimental de direction par torsion du poignet Ford Wrist Twist (1965)



La marque Mercury de Ford a innové en créant un système de torsion du poignet qui remplace le volant par deux anneaux en plastique de cinq pouces qui pouvaient être actionnés par une ou les deux mains. Le système a été développé par Robert Rumpf, un ingénieur ayant une formation en conception de missiles.



En 1965, une Mercury Park Lane Convertible roule lentement avec à son bord l’ingénieur Bob Rumpf. Robert J. Rumpf est un ancien ingénieur aérospatial. Ford l’a recruté pour travailler sur des concepts expérimentaux. Il aura au cours de ca carrière dans l’industrie automobile 12 brevets à son actif. On lui doit notamment l’enrouleur de ceinture de sécurité. Son fait d’armes reste le Wrist-Twist Steering. La voiture ne dispose pas de volant mais d’une paire de petits cadrans, comme des bracelets métalliques, que l’on tourne pour virer à gauche ou à droite, l'ensemble, qui rappelle plus un guidon qu'un volant, s'incline sur sa colonne. Cela facilite l'accès au siège conducteur, ce qui le défini comme un équipement et non comme un gadget.