VW Scirocco Bimoteur

Dans la séries des voitures atypiques, on vous parlera ce soir de la VW Scirocco Bimoteur.



Mais avant ça, petit retour historique, en mars 1980, Audi présente au salon de Genève un coupé à quatre roues motrices qu’il va prochainement engager au championnat du monde des Rallyes : l’Audi Quattro. Il s’agit d’une version civilisée a mi-chemin entre une bête de rallye et une voiture distribuée par le réseau VAG. Elle a été conçue pour concourir dans le nouveau Groupe B. Les voitures évoluant dans ce Groupe sont de fantastiques machines de course qui n’ont rien a envier aux actuelles WRC. Ayant assisté à quelques épreuves spéciales aux Rallyes de Monte-Carlo 83, et 84 je me souviens du bruit caractéristique du 5 cylindres turbocompressé. Lors de leur passage un bruit métallique rauque vous prenait les tripes. C’est donc en 1981 que Audi débute le championnat du monde des rallyes avec une voiture de 320 cv environ.



Pendant ce temps que se passait-il du côté de Wolfsburg, Klaus Peter Rosoruis et Kurt Bergmann, respectivement responsable du service course VW et ingénieur automobile Viennois, avaient fait aboutir un projet autour d’un verre : faire une voiture de rallye, puissante, performante (4 roues motrices obligatoires), à partir d’éléments VW existants.

Ils avaient ainsi conçu une Jetta 4x4 avec deux moteurs, deux boîtes, deux embrayages, suspension VW à l’arrière comme à l’avant. Cette Jetta baptisé Twin Jet avait de quoi étonner : 2x110cv, 1050 kg et le 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes. Mais que dire aujourd’hui ?

Deux moteurs de 1800 cm3, développant chacun 180 cv à 7200 tr, un couple total de 410 Nm, deux boîtes 5 vitesses, 1160 kg sur la bascule et des performances éblouissantes, identiques à celles de la Quattro rallye. En accélération le départ arrêté de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes et de 0 à 180 km/h en 14,1 secondes. (15,1 s pour une Porsche 911 turbo!).

S’agit-il pour VW de concurrencer Audi sur son propre terrain? Ce serai entrer en besogne trop rapidement…la mise au point est loin d’être parfaite (la voiture hésite constamment entre le sous et le survirage) et surtout il faudrait construire 200 exemplaires pour viser une homologation en groupe B. C’est à VW de décider mais Her Professor Fiala (le chef du développement) n’y est pas hostile et on parle déjà de voitures client (300 cv « seulement ») à 50000 DM pièce.