Le Boss de la F1, Stefano Domenicali, voit un Grand Prix de F1 en Afrique du Nord ou du Sud

Stefano Domenicali le nouveau boss de la F1 veut l'expansion des Grand Prix. Initialement, la première étape de cette vision aurai été le Vietnam, pour un Grand Prix en avril prochain, mais celui-ci est finalement annulé à cause, bien sûr, de la pandémie, mais aussi de problèmes de corruption au niveau de l’organisateur.


« Le Vietnam n’est plus dans le calendrier mais c’est toujours une option ouverte. Cela a été un investissement incroyable et c’est pourquoi il est toujours sur la table des discussions pour un futur événement. » déclare Stefano Domenicali.


Pour le remplacer, les instances de la F1 vise un autre marché prometteur sur lequel elle est totalement absente : le continent africain. Stefano Domenicali annonce regarder vers l’Afrique du Sud ou le Maghreb :

« C’est essentiellement en Afrique du Nord et en Afrique du Sud, je peux le dire. » ... « C’est quelque chose de très important, je pense, en termes d’avoir dans une nouvelle région, ou ancienne, avec un grand héritage en Formule 1. »

Le nouveau boss de la F1 n'est pas le seul a vouloir voir un nouveau Grand Prix de F1 en Afrique puisqu'en juin dernier, sextuple champion, Lewis Hamilton, estime, au-delà du sport, que le championnat doit apporter une dimension sociale auprès des populations.

« C’est simple, (il faut aller en) Afrique. C’est un lieu très important qui doit revenir. Pour le moment, la F1 voyage de pays en pays en ne laissant pas grand-chose derrière elle. La F1 doit devenir un sport qui se déplace en laissant quelque chose qui peut vraiment aider les communautés. »

« Je pense que l’attention doit revenir en priorité en Afrique et montrer les beaux endroits qui s’y trouvent. C’est un lieu très important, a ajouté le pilote Mercedes. Ça ne doit pas reposer uniquement sur l’argent mais aussi sur les gens. Ce n’est pas toujours le cas dans le monde des affaires, mais c’est quelque chose pour laquelle je lutte. »


L'Afrique a accueilli son premier Grand Prix de F1 au Maroc en 1958 et le dernier en 1993 à Kyalami en Afrique du Sud, dont le circuit a été récemment refait. La F1 s’est produite en Afrique à 24 reprises dans son histoire, avec le GP du Maroc en 1958 et 23 éditions du GP d’Afrique du Sud entre 1962 et 1993.



Mais il ne faut pas que des ambitions pour que cela soit réalisable, car il faut impérativement que circuit sélectionné est le grade 1 de la FIA pour pouvoir accueillir le pinacle du sport automobile.


Dans ce role le Maroc par favori en raison de sa disponibilité de circuit de courses automobiles et de motivation pour accueillir cette compétition.


Mais qu'en est il de l'Algérie qui reste dans le viseur de la F.I.A., et bien même si elle n'a pas de circuit automobiles et de motivation, on reste a rêver de cette déclaration du boss de la F1 à voir dans un futur un Grand Prix de F1 en Afrique du Nord éveil nos décideurs de faire acte de politique de prestige en apposant sa candidature. Pour notre part en est pas regardant sur les raisons qui pousseront enfin d'avoir notre piste de course et d'organiser de grands événements du moment que ça soit fait.


Mais si aucun pays ne répond à cette condition, la F.I.A. a d'autres options comme celle de reprendre des circuits vus l’an dernier (le Nürburgring, Portimao, le Mugello, Istanbul...).



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Adresse 

16 b, rue Omar Boursas 

16 006 Kouba, W. Alger, Algérie

Heures d'ouverture

Dim-Jeu: 9am - 6pm

Customer Service

       (+213) 0.23 60 21 68
       cockpitdz@gmail.com 

  • Blanc Facebook Icône
  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône YouTube

Abonnez-vous à notre à notre Newsletter

0