top of page
  • COCKPIT

Les mascottes les plus excentriques des bouchons de radiateur

Depuis le début de son l'histoire, l'automobile côtoie étroitement l’art. Les marques abordent ainsi leurs noms à travers des emblèmes et mascottes pour donner prestige et gloire à leur modèles. Mais c'est peu avant a première guerre mondiale que la mode des mascottes fixées sur les bouchons de radiateur a commencé a se reprendre pour prendre toute son ampleur pendant les années 1920.



- Bentley

  • THE FLYING B

En plus de créer l'insigne B ailé de Bentley, le célèbre artiste F. Gordon Crosby a également conçu une mascotte de capot « Icarus ». Cela est apparu dans certains des premiers catalogues Bentley mais n'a jamais été produit, peut-être à cause d'une violation du droit d'auteur.

Au lieu de cela, les propriétaires de Bentley de l'ère Cricklewood du milieu des années 1920 se sont vu offrir l'option de la première mascotte Flying B approuvée par l'entreprise - un "B" en laiton orné et droit avec des ailes tenues horizontalement, également considéré comme un design Crosby.


  • FLYING HIGHER

Dans les années 1930, les « voitures de sport silencieuses » construites par Bentley à Derby étaient devenues plus basses et plus élégantes. Ainsi, en 1933, l'artiste Charles Sykes, le concepteur de la Rolls-Royce Spirit of Ecstasy, a été chargé de créer une nouvelle mascotte.

Sykes a conçu une seule aile avec un « B » incliné vers l'avant dans le style Art déco, avec des facettes qui permettaient au « B » de se lire correctement lorsqu'il est vu de chaque côté. Cependant, l'aile unique n'était pas populaire, donc la conception a été modifiée pour comporter une paire d'ailes.

Un Flying B alternatif incliné vers l'arrière était également disponible pour les Bentley overdrive des séries MR et MX, pour signifier leur caractère sportif. Les propriétaires devaient penser à tordre ces mascottes sur le côté avant d'ouvrir le capot, au risque de bosseler la carrosserie.


Le retour du Flying B


Après la guerre, une version plus petite de la mascotte Flying B à deux ailes est apparue sur les Bentley construites par Crewe jusqu'aux années 1970, date à laquelle elle a été retirée en raison de la législation sur la sécurité des piétons qui interdisait les ornements solides proéminents.

En 2006, la Flying B fait un retour triomphal, grâce à un mécanisme qui la rend entièrement escamotable. Il était proposé sur l'Azure, l'Arnage et le Brooklands, et est toujours disponible aujourd'hui sur la Mulsanne.

Des éditions spéciales de la mascotte Flying B ont été proposées par la division Mulliner de Bentley, pour des modèles en édition limitée, dont une version teinte foncée et incluant même un Flying B doré.


- Bugatti


Rembrandt Bugatti créa le " Petit Eléphant Dressé " en 1904 et l'édition originale fut fondue en bronze par Adrien-Aurélien Hébrard (1865-1937) et Albino Palazzolo dont il n'est répertorié à ce jour qu'un seul exemplaire.

En 1926, le modèle fut modifié et transformé en bouchon de radiateur et fondu en argent par Claude Valsuani pour les Bugatti Royales.

A ce jour, deux exemplaires sont répertoriés. Ils sont passés en vente publique en 2009 et 2015, tous les deux provenant de la famille Schlumpf.

S'agissant de notre pièce en bronze argenté nous nous référons aux travaux de Greg Morgan. Selon lui, le Bugatti Owners Club en 1970 aurait fait réaliser, en accord avec L'Ebé Bugatti, quelques exemplaires en bronze argenté de la mascotte sans le bouchon.

Par la suite, cette sculpture fit l'objet de multiples reproductions en différentes matières.

Actuellement les six bouchons des radiateurs qui ornent les Bugatti Royales sont des multiples.



Le succès de cette mascotte fut tel qu’elle fut demandée par les clients. Marcel Charles Benoist, dit Robert Benoist (1895-1944), aviateur pendant la Première Guerre mondiale, pilote automobile, vainqueur aux 24 Heures du Mans en 1937 avec Jean-Pierre Wimille (1908-1949) sur une Bugatti Type 57G Tank, grand résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, proposa en exclusivité – lorsqu’il était agent officiel des Automobiles Bugatti Avenue Montaigne à Paris – une mascotte dénommé l’œuf d’éléphant. Sa hauteur est généralement de 8,5 cm, mais quelques exemplaires ont une hauteur de 14 cm.



- Citroën


  • Bouchon thermomètre

En plus de son aspect ce bouchon de radiateur donne les indications de la température de l'eau. Un dispositif courant dans les années 20-30.



  • 2 chevaux pour la 2CV, 4 chevaux pour la 4CV et 5 Chevaux pour la 5CV, ce n'est pas compliqué.



  • Dans les années 20, en dehors du simple bouchon thermomètre, une petite flamme décore les capots des Citroën. Pour les modèles à moteur flottant, innovation qui supprime les vibrations dans l'habitacle, ce sera un magnifique cygne - le signe que le propriétaire est un homme comblé par son automobile.


Tous les détails dans notre article LIEN 🔗



- De Dion-Bouton


Parmi les premières marques a arborer une mascotte, ici une de 1904



- Delage


Quand on est le propriétaire d'une Delage, c'est dommage de se contenter d'un simple thermomètre. Alors, on choisissait souvent cette "Figure de Vitesse" de Paul Auscher. Mais Delage c'est aussi des mascottes surprenantes et atypiques.



- DODGE


Un emblème qui peut mener a une contre verse.

</